SAGA – Saison V

Driiiiing!
C’est la rentrée des classes. Entrez donc dans une salle de cours… hors du commun.

SAGA V vous invite dans la classe du Professeur Lily, Docteur en Histoire, spécialiste ès « capes et d’épées ». Ses méthodes de cours originales donnent vie aux tableaux de l’histoire.

C’est un séminaire unique, flamboyant qui vous attend, réparti en 8 séquences complètement improvisées par les comédiens de SAGA!

Nous aurons le plaisir de vous accueillir au Théâtre Montreux Riviera , à 20h00 aux dates suivantes :

  • 13 septembre 2018
  • 11 octobre 2018
  • 22 novembre 2018
  • 10 janvier 2019
  • 7 février 2019
  • 7 mars 2019
  • 18 avril 2019
  • 6 juin 2019

Plus d’infos sur : https://www.facebook.com/CieGeorgesPoutre/

 

Résumé de l’épisode I

Le Royaume de la Reine Lily est ébranlé par les attaques incessantes des troupes anglaises. A l’intérieur du Royaume, le Cardinal et la Reine manigancent afin d’étendre leur pouvoir respectif.
Une première victoire face aux Anglais pour le Lieutenant de la Reine Henri Hautecoeur pousse le Cardinal à ordonner à son Capitaine de la garde, Antoine Mustelier de Saint Saule, de trouver un grand criminel pour l’arrêter aux yeux de tous.
De son côté, la Reine demande à la Duchesse Léonore de Sévigné de séduire le Capitaine. La tactique fonctionne et le Capitaine décide de déclarer sa flamme à la Duchesse, conforté dans ce projet par la Mère Henriette de Saint Augustin.
Dans le même temps, le Bretteur Philippe Thiétard, engagé au service du Capitaine, ramène un criminel au Cardinal. Mais suite à une rencontre fortuite avec Henri Hautecoeur dans le palais, il laisse s’enfuir le dit-criminel.
Furieux, le Cardinal impose alors aux deux fines lames de combattre en duel…

 

Résumé de l’épisode II

Le duel imposé à Henri Hautecoeur et Philippe Thiétard par le Cardinal est interrompu prématurément par l’arrivée d’Antoine Mustelier de St-Saule qui rapporte une rumeur grandissante: Un homme viendrait en aide au peuple et tournerait en ridicule les gardes, qu’ils soient royaux ou cardinaux, allant même jusqu’à les détrousser. Il se ferait appeler le chevalier de la justice des rues. Sur ordre du Cardinal, Thiétard et St-Saule le débusquent et font la lumière sur un complot rassemblant dans l’ombre des centaines d’hommes ayant en tête d’assassiner la Reine Lily et de renverser le pouvoir.

Pendant ce temps, mère Henriette avoue avoir une enfant cachée à la duchesse Léonore de Sevigné. Ayant passé sa jeunesse au couvent, la jeune fille est de retour en ville. Ne pouvant assumer cette filiation, Henriette décide de la confier à la duchesse afin qu’elle lui enseigne les rudiments de la cour. Mère Henriette accueille ensuite la Reine dont elle était jadis membre de la garde rapprochée. Apprenant que la nonne est acquise à la Reine et donc une alliée de la couronne, Henri se confie à Henriette, lui faisant notamment part de sa solitude.

Plus tard chez la duchesse, ce dernier fait la rencontre de la jeune fille dont on tait l’identité. Le sergent tente d’obtenir les faveurs de la demoiselle qui semble intéressée, mais la duchesse s’interpose et refrène leurs élans.

Le soir venu, Léonore retrouve de St-Saule. Tous deux conviennent de taire leur relation naissante dont il semble qu’elle fasse cas, l’ayant d’abord séduit sur ordre de la Reine en vue de se rapprocher du Cardinal.

 

Résumé de l’épisode III

Antoine Mustelier de Saint Saule et Philippe Thiétard, seuls au courant du complot contre la Reine, récupèrent une lettre lui étant destinée des mains des gardes royaux : un rendez-vous fixé par le Chevalier de la Justice des Rues. Ils décident de se travestir en la Reine et sa suivante afin de piéger les mandataires dans le but de déjouer leurs plans. Ils découvrent alors que la tête pensante du complot est détenue dans les geôles du Château. Avides d’informations, ils se muent en malfrats et se font volontairement enfermer à leur tour.

Léonore de Sévigné, qui a pour habitude de venir faire la lecture aux prisonniers, reconnait de Saint-Saule et l’aide à rejoindre la cellule du prisonnier mystérieux, toujours accompagné de Thiétard. Avant d’avoir pu soutirer quelque information au prisonier, ils se retrouvent embarqués malgré eux dans une évasion rocambolesque. Ne sachant rien de la véritable identité de Thiétard et de Saint-Saule, le prisonnier leur laisse entendre une fois sorti du château que le cardinal est à la tête de ce complot depuis le début.

La Duchesse de Sévigné confesse à Mère Henriette son amour sincère pour le capitaine, malgré que la Reine lui ait demandé de le séduire dans le but de le surveiller. De son coté, Henri Hautecoeur retrouve secrètement Emilie, dont il ignore toujours qu’elle est la fille de la mère supérieure. Emilie avoue être amoureuse du lieutenant qui décide alors de demander sa main à la Reine.

Plus tard, Mère Henriette mandate Henri Hautecoeur pour surveiller et protéger Emilie de la mort et de l’amour, mission qu’il accepte à son corps défendant…Mais voilà que la Reine lui confie la défense du front nord. Son départ est prévu pour dans deux semaines. Lorsqu’il annonce la nouvelle à sa bien-aimée, cette dernière décide de partir avec lui. Elle se travestira pour faire partie de son bataillon. Ayant confiés leur plan à la Duchesse, cette dernière leur donne sa bénédiction et prend sur elle de l’annoncer à Mère Henriette.

 

Résumé de l’épisode IV

Le Sergent recruteur Henri Hautecoeur doit partir au front nord contre les anglais, accompagné clandestinement de la femme qu’il aime : Emilie, la fille cachée de la mère Supérieure Henriette de Saint-Augustin. Il la dissimule sous les traits d’un simple soldat, mais un capitaine découvre la supercherie et Henri et Emilie sont contraints de le tuer pour protéger leur union. Ils décident alors de se marier et partent en quête d’un endroit où sceller leur union.

Henriette de Saint-Augustin apprend que sa fille s’est enfuie avec le sergent recruteur. Lorsqu’elle en fait part à la Reine, cette dernière lui ordonne de ressortir son vieux tromblon du placard et de partir au front récupérer Emilie. Elle s’en va, accompagnée d’une sœur de son monastère.

Tous juste échappés de prison, Antoine Mustelier de Saint-Saule et Phillipe Thiétard sont emmenés par le chef des « Chevaliers de la Justice des rues » chez le Cardinal, qu’ils savent à présent être le cerveau d’une organisation régicide. Reconnus par ce dernier, ils décident de fuir prévenir la Reine. Ils vont chercher refuge chez la duchesse Léonore de Sévigné, qui les déguise en femmes afin de les faire entrer plus discrètement au palais royal. Ils parviennent à avertir la Reine du danger, tandis que dehors, le peuple commence déjà à gronder.

Saga_3_181122-39

 

Résumé de l’épisode V

Le Royaume de la Reine Lily est ébranlé par les attaques incessantes des troupes anglaises. A l’intérieur du Royaume, le Cardinal orchestre un soulèvement du peuple pour renverser la Reine. Après avoir appris le plan machiavélique du Cardinal, Antoine Mustelier de St-Saule et Philippe Thiétard se rallient à la couronne. Ils trouvent refuge chez Léonore de Sévigné, Duchesse et cousine de la Reine, dont ils sont tous deux épris. Ils sont amenés à défendre sa demeure des attaques du peuple en colère. Philippe et la duchesse fuient chez la Reine peu avant qu’Antoine soit mortellement blessé par les révolutionnaires. Sur ordre de la Reine, Philippe et Léonore tentent ensuite de divertir le peuple pour le calmer.

Dans le même temps, Henri Hautecoeur quitte le front Nord dont il avait le commandement pour se marier avec Émilie. Il apprend bientôt qu’elle est enceinte. Henriette de St-Augustin, la mère cachée d’Emilie, cherche sa fille sur le front. Les recherches semblant vaines, elle décide de reprendre le commandement du front Nord. Mais Jean de Jean, commandant par intérim, retrouve les amoureux et leur apprend par mégarde qu’Henriette est la mère d’Emilie. Cette nouvelle ébranle profondément la jeune fille. Jugeant sa nouvelle épouse trop faible, Henri décide de révoquer ses vœux et de reprendre les armes. Suite à cette annonce, Emilie le provoque en duel. Apprenant qu’Emilie est en vie, Henriette doit choisir entre retrouver sa fille et défendre sa Nation.

Laissé pour mort, Antoine se réveille dans un endroit inconnu où un homme masqué lui souhaite la bienvenue à bord…

53611041_2036738529780504_729536401799905280_o

Résumé de l’épisode VI

De nombreux complots voient le jour pour mettre fin au règne de la Reine Lily et libérer le peuple de son pouvoir tyrannique.
Sur le Front Nord, Mère Henriette de St-Augustin tente de sauver les quelques soldats qui continuent à se battre contre les Anglais. Le retour de Henry Hautecœur au front n’enchante guère Henriette. Il ne reste pas longtemps, chassé par le retour de sa femme Emilie, enceinte. Sœur Henriette avoue enfin à Emilie qu’elle est sa mère tombée enceinte lorsqu’elle faisait partie de la garde rapprochée de la Reine. Elle retrouve au Front Nord le père d’Emilie, un Anglais avec qui elle rattrape le temps perdu.

De retour au palais, Henry avoue à la Reine Lily ses fautes, sa faiblesse face à Emilie et sa désertion du Front Nord. La Reine lui pardonne et l’envoie combattre le vrai danger dans les rues de la capitale. Henry défie le peuple de France et promet de mettre fin aux « chevaliers de la justice des rues » en les tuant un à un.

Philippe Thiétard et Léonore de Sévigné se rendent au domaine de la Duchesse pour voir une dernière fois le corps d’Antoine Mustelier de St-Saule. Mais à leur grande surprise ils apprennent que celui-ci a été emmené sur un bateau.

Le capitaine dudit bateau et son second ont recueilli Antoine, qu’ils ont renommé Jacques. Ils lui demandent de les mener à la Reine Lily pour la défendre des complots qui la visent. En arrivant au bord des côtes, ils accostent sur la carriole de Thiétard et Léonore pour de grandes retrouvailles. Ils se mettent à l’abri dans une auberge. En se reposant Antoine fait un rêve prémonitoire où la Reine se fait assassiner dans ses jardins par un sbire de l’homme masqué.

Arrivés au palais, Henry, Antoine, Philippe et Léonore ne peuvent que constater la mort de la Reine. Léonore est alors sacrée nouvelle Reine de France.

55443382_2065752150212475_1801761994970234880_o

 

Résumé de l’épisode VII

Philippe Thiétard et Antoine Mustelier de Saint-Saule, désespérés de ne pas trouver l’assassin de la Reine Lily, tentent de retrouver le bateau de l’homme masqué en suivant les traces laissées dans les courants de la mer. Guidés vers une île inconnue, ils rencontre l’homme masqué qui leur explique enfin pourquoi l’assassinat de la Reine Lily a été commanditée par les Anglais. Lors de cette discussion, Antoine et Philippe apprennent que le Cardinal, conspirant lui aussi contre la Reine, est anglais et qu’il se nomme en réalité Maurice de Windchester. Sur le chemin du retour, Antoine réalise que la nouvelle Reine ne peut être que Léonore de Sévigné et qu’ils doivent s’y rendre au plus vite pour la prévenir du danger qui la guette elle aussi. Au palais, la nouvelle reine Léonore de Sévigné apprend de ses ministres la situation du front nord et l’état précaire du peuple de France. Elle part avec le ministre des affaires étrangère et de la guerre, au front nord. Dans la forêt, la mère Supérieure Henriette de St-Augustin discute avec son amant anglais du sort du front Nord. Ensemble, ils décident de fuir vers le sud. Chemin faisant, ils se trouvent confrontés à la Reine Léonore. Les Anglais étant soupçonnés d’avoir commandité la mort de la Reine Lily, la mère supérieure et son Anglais sont arrêtés et placés dans les geôles du palais. L’Anglais, Timothy, avoue sous la torture son aventure avec la Sœur Henriette, mais assure que le coupable de l’assassinat est le Cardinal. De retour dans les geôles, il parvient à libérer Henriette et tous deux s’enfuient. Au palais, Léonore savoure ce nouveau pouvoir royal et ce peuple, qu’elle veut rendre beau et fort en l’aimant et en lui redonnant un avenir, du respect et de la nourriture. De retour en ville, Antoine Mustelier de St-Saule découvre, dans le livre de lecture de Léonore de Sévigné, son acte de naissance. Elle se nomme en réalité Léonore Bourbouin et n’est pas de sang noble. Dans ses appartements, le Cardinal confesse que ses actions menées contre la couronne étaient un péché, mais que Dieu lui-même a pu le sauver. Il se repentit à Philippe Thiétard, mais celui-ci le tue. Philippe découvre trop tard que le Cardinal était au Vatican et qu’il n’est peut-être pas à l’origine de cet assassinat…

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_c904
Photo: Alice Concordel

Résumé de l’épisode VIII

Ayant découvert l’imposture de la duchesse Léonore de Sévigné, Antoine Mustelier de St-Saule retrouve Philippe Thiétard. Ensemble, ils décident d’aller confronter la nouvelle Reine.
En retrouvant le mouchoir de la duchesse sur le cadavre de l’assassin de la Reine Lily, Henri Hautecoeur comprend que celle-ci a tout orchestré. Il rencontre Henriette de Saint-Augustin, échappée des geôles royales. Tous deux décident de faire tomber la duchesse pour la remplacer par Charles de Perpignan, successeur légitime au trône de France. Cependant, Henri annonce qu’il y’a un autre successeur dont il faudra se débarrasser: Antoine Mustelier de St-Saule. En effet, Antoine est de le fils caché du père de la Reine Lily, l’ancien roi de France. Après être allé chercher Charles de Perpignan, ils se dirigent donc au palais royal.
Antoine et Philippe confrontent la Reine Léonore de France. Celle-ci poignarde mortellement Thiétard, mais Antoine possède des herbes médicinales salvatrices. Henriette et Henri surgissent alors. Immédiatement, la Mère supérieure attaque la Reine. Les deux femmes s’entretuent dans une dernière étreinte.
Henri informe Antoine sur ses véritables origines. Tous deux font la paix, et Henri couronne Antoine Mustelier de St-Saule Roi de France, sous les yeux de Charles de Perpignan, son cousin retrouvé, et de Philippe Thiétard, son ami presque perdu.

SAG_3912.jpg
Photos: Alice Concordel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s